Concert  au Temple de Meyrueis le 28 juin 2015

Meyrueis     C’est par une très belle et chaude après-midi que nous avons pris la route lozérienne qui traverse le causse de Sauveterre ,  via Le Massegros, pour rejoindre la superbe vallée des gorges du Tarn . Longeant les méandres de la rivière jusqu’au Rozier , nous traversons le Tarn par un de ces vieux ponts de pierres, vers les gorges de la-Jonte ; magnifiques paysages que l’on ne se lasse jamais d’admirer à chaque détour de la route. Au fond des gorges, Meyrueis , écrasée sous le soleil et se baignant à l’eau limpide de la Jonte qui serpente, regarde les touristes vagabonder dans ses vieilles ruelles et se prélasser aux terrasses.

Mais c’est vers la douce fraîcheur du temple  que nos pas nous mènent pour un nouveau concert : Bel édifice dont on regrettera le manque de restaurations intérieures. Là, des piliers aux galeries et à la coupole, tout est en bois et absorbe les sons ; l’acoustique n’est pas des meilleures.

A l’issue d’une répétition un peu chaotique (fatigue de la route et chaleur sans doute) et d’une petite pause, les premiers auditeurs s’installèrent. Il n’y aura qu’une quarantaine de spectateurs, ce qui n’enlèvera rien à notre plaisir de chanter.

Le concert de Mozart avec la présentation par Gilles des pupitres ouvrira notre tour de chants sous le regard attentif du public. Lorsque nos voix s’éteignirent sur notre dernière note, c’est une belle ovation qui s’éleva pour un rappel enthousiaste. Quel plus beau « bis » peut-on offrir dans un tel lieu que ce simple et superbe gospel « Total praise » qui finit dans un amen retentissant.

Mr  Philippe Chambon, officiant au temple était absent. Ce sont deux délégués communautaires (je n’ai pas les noms de ces personnes pour les nommer individuellement, veuillez m’en excuser)  nous ont ensuite offert avec une extrême gentillesse quelques boissons, occasion pour échanger quelques mots avec chacun et nous dire combien il avait apprécié ce chant gospel en final.

Alors que quelques choristes, pris par des obligations prenaient la route du retour, d’autres, voulant profiter encore de ce si beau site prolongèrent la soirée autour d’une table commune avant de remonter sur les hauteurs de notre Sévéragais ou du Causse Comtal.

Mais notre saison n’est pas encore terminée puisqu’elle nous mènera du 11 au 19 juillet, en Aveyron, à Paulhe et à Ste Eulalie de Cernon ainsi qu’en Lozère, à Ste Enimie dans les gorges du Tarn et au Massegros  pour la traditionnelle fête du pain. Là, nous aurons le plaisir d’y interpréter pour la première fois « la canson del Massagros » chère au coeur des Massegrains et Massegraines, et arrangée à 3 voix par notre chef.

Quelques photos ici            La vidéo ici             Les audios par chant ici