Concert du 11 juillet 2015 Eglise St Amans de PAULHE

Paulhe vue aérienne     En fin d’après-midi, alors que le soleil se faisait un peu moins chaud, l’Ensemble Vocal du Causse s’est rassemblé à Paulhe (Aveyron)

Paulhe est un charmant petit village, tranquille de 371 habitants, , rénové et entretenu avec passion, accroché à flan de montagne, à la sortie d’Aguessac et accessible par l’étroit vieux pont de fer  qui enjambe la rivière nonchalante. Il somnole encore à la chaleur de cette journée estivale, s’appliquant à conserver un peu de fraîcheur dans ses petites ruelles aux maisons de pierres. En contrebas, le Tarn musarde paisiblement vers Millau offrant aux Paulhiens et Paulhiennes une vue magnifique sur sa vallée parsemées de vergers de cerisiers, et ses villages environnants.

Petite escursion faite, nous avons rendez-vous pour notre répétition. Contrairement à notre espoir premier, il ne fait pas frais dans la jolie église de St Amans, il y ferait même très chaud, mais quelle lumière empreinte de sérénité en ce lieu !, Notre répétition, enjolivée de quelques perles de sueur, se déroule dans le sérieux et la bonne humeur : qu’y a-t-il de plus agréable que de chanter tous ensembles et de faire partager ce plaisir ?

20h : la répétition est encore en cours que déjà les premiers auditeurs franchissent le seuil de l’église, pour une petite avant-première. 20h30 les bancs sont tous occupés d’un public impatient.

Mr Achille Fabre, maire de la commune débute cette soirée par un mot d’accueil et de remerciements puis nous cède la place pour la présentation des pupitres avec notre traditionnel « concert de Mozart ». Après un petit discours de bienvenue de notre président, Alphonse C., nous nous laissons glisser au fil de notre répertoire, parsemé de bravos apréciateurs qui nous réchauffent un peu plus le coeur. Ah ! un faux départ !  (c’est une première !) Gilles nous fait repartir sur Adoramus te ; la musique de Mozart est tellement belle qu’il aurait été dommage de la « massacrer ».

Dans l’assistance, une ancienne choriste du choeur d’Emma Calvé, prend des notes… Charmée par notre prestation, elle envisage d’intégrer notre ensemble la saison prochaine : C’est pour tous, chef et choristes, une bien jolie récompense  du travail réalisé que de donner envie à d’autres de nous rejoindre.

Un rappel enthousiaste a lancé le si beau gospel Total Praise, suivi du Se Canto repris par toute l’assemblée dans un élan naturel. (ce ne sera pas sur les vidéo et audios car j’ai oublié de relancer la vidéo : 1 point de – pour moi. Mes excuses aussi aux Alti que j’ai un peu coupés dans mon cadrage : 1 point de + en -. Mon permis vidéo s’amenuise…).

Sur l’invitation de M. Fabre, nous nous sommes ensuite retrouvés place de l’Escaras (nom occitan de l’échelle qui servait à grimper aux cerisiers : mes notions d’occitan évoluent peu à peu) pour un petit en-cas rafraîchissant qui était le bienvenu et qui nous a permis de parcourir les si charmantes ruelles aux dénominations poétiques de ce village. Exemple : la rue du rêve ; « …cette rue a son histoire, c’était en fait, dans les temps anciens, le refuge favori des amoureux. Période formidable mais aussi temps du rêve… » Rassemblés sur cette placette, près de la « maison de la cerise« , nous avons passé un bien agréable moment de partage instructif et d’amitié.

Nos remerciements les plus sincères à Mr. Fabre pour son accueil, sa gentillesse et ses attentions et la publicité qu’il a bien voulu nous faire pré et post concert, ainsi qu’à Mr. le Curé pour nous avoir ouvert son église.

En route mercredi 15 pour Ste Eulalie de Cernon (Aveyron) qui, j’en suis certaine, va nous enchanter.

LES PHOTOS

LES AUDIOS par chants ou concert

LA VIDEO