Saint Chély d’Aubrac – 13 décembre 2015

St Chély d'Aubrac  Dimanche 13 décembre, c’est un minibus qui attendait la vingtaine de choristes disponibles sur la place de la gare; Au volant, le très sympathique M. André Galibert, chauffeur bénévole. Et c’est sous un ciel bien gris que nous avons pris la route, direction St Chély d’Aubrac  via Laissac. Là une halte pour récupérer un dernier choriste, et nous avons traversé notre Aveyron, vers la froidure des hauteurs du nord est, vers nos vastes et belles étendues de l’Aubrac. Le temps encore clément pour la saison voyait les vaches encore  paître dans les champs, les ruisseaux sautiller en cascades entre les villages blottis au coin des cheminées et scintillants des lumières de Noël.

St Chély d’ Aubrac : dernière halte de l’Aubrac pour les pèlerins sur le chemin de St Jacques de Compostelle, niché dans la vallée de la Boralde. Nous traversons le village et notre chauffeur nous dépose à deux pas de l’église St Eloi.

Là nous retrouvons,  pour la répé générale, Les Voix des Boraldes, organisatrices de ce concert, la Chorale du Vallon de Marcillac Vallon et Résonance de Gages, ainsi que Gilles notre chef et Léa Tormos notre jeune soliste occasionnelle,.

18h et quelques…. ¼ h aveyronnais oblige… C’est un public un peu clairsemé qui a pris place sur les bancs, mais qu’importe ; nous sommes venus chanter pour le plaisir.

Nos quatre chorales vont emmener nos auditeurs de par des Noëls du monde entier : d’Occitanie en Roumanie, d’Auvergne en Judée, d’Espagne en Angleterre, d’Amérique en Martinique. Des chants en français, anglais, espagnol, en latin ou « patois » dont  quelques un sublimés par la voix de notre adorable soliste Léa. Des gospels magistraux avec ces quelques 80 choristes réunis.

Merci Léa de ta présence ce soir, alors que tu étais malade ; nous espérons que le « Vive le vent » final n’aura pas aggravé ta double otite.

C’est un public conquis qui a retrouvé la chaleur de ses foyers, la tête pleine de cette magie de Noël.

Nous nous sommes tous retrouvés pour un petit en-cas offert par les Voix des Boraldes. Merci à elles de la délicate et réconfortante attention. L’evdc a ensuite reconquis le bus pour prendre le chemin du retour sévéragais dans la nuit étoilée : mais ce n’était pas encore la nuit de Noël…

PS : Vous n’aurez pas les rappels et le « soon I will be done » est coupé : la logistique (c’est moi) a mal fait son boulot et a oublié de vérifier et recharger la batterie.

PHOTOS            VIDEO